Se frotter à l’enquête !

La 75e promotion du CFJ a entamé cette semaine la session Enquête. Après avoir acquis de manière intensive les bases du journalisme tout au long du premier semestre, les étudiants de Première année se lancent dans l’investigation.

Pour les encadrer, cinq journalistes (très) expérimentés : Elise Vincent reporter au Monde et lauréate du prix Albert Londres en 2018, Jean-Philippe Leclaire, directeur adjoint de la rédaction de l’Equipe, journaliste indépendant et auteur de documentaires pour BFM, Yann Philippin, journaliste à Mediapart, spécialisé dans les affaires financières, de fraude fiscale et de corruption et last but not least, François Miguet, chef d’enquête chez Capital.

Chaque étudiant propose et réalise une enquête sur plusieurs semaines, enquête qu’il défendra devant un jury. Un temps fort de la pédagogie du CFJ et de l’apprentissage du métier par l’expérience.

 

 

 

Clara de Antoni (74E), finaliste du Prix Mojo de M6 !

Clara de Antoni, étudiante de la majeure newsroom  « nouvelles écritures visuelles » du CFJ, a été sélectionnée vendredi 12 février pour la finale du Prix Mojo d’M6. A la clé, elle peut remporter un an de CDD au sein de la rédaction nationale de M6. Retour sur ce jeune Prix créé il y a 3 ans à peine et sur le participation de Clara à son édition 2021.

L’objectif du concours du Prix Mojo est clair : recruter des journalistes capables de produire des contenus rapidement pour tous les supports à partir de leur smartphone, pour l’antenne, le web et les réseaux sociaux à partir de leur smartphone.

Face aux nombreux Prix et Bourses organisés par les médias à destination des étudiants en journalisme, Clara n’a pas hésité à candidater au Mojo et nous explique pourquoi :

« J’ai choisi de participer au Prix Mojo car il permet de gagner un CDD d’un an au sein de la rédaction nationale de M6, tout en travaillant sur un format innovant : le Mojo, « mobile journalism. En tant qu’étudiante de la majeure « nouvelles écritures visuelles », je suis sensible à l’innovation dans les médias et aux nouveaux formats. Le format Mojo développé par M6 se distingue des autres sujets diffusés dans les JT : les sujets sont plus longs, le ton du journaliste est plus naturel, et il donne le sentiment d’être plus proche des personnes interviewées. C’est pourquoi ce prix m’a attirée particulièrement. »

Pour faire partie des 6 finalistes, Clara a dû envoyer un reportage d’une minute 30 tourné au smartphone. Elle a choisi de réaliser son reportage sur une initiative mettant en lien des personnes âgées isolées et des lycéens. Pour la finale du concours, elle devra réaliser un reportage en une journée sur un sujet tiré au sort. Nous lui souhaitons bonne chance, rendez-vous le 12 mars !

Visionner le sujet de Clara ici

 

 

L’Ecole W lance « Histoires Vraies », une formation dédiée aux nouvelles écritures du réel

Le réel est souvent l’une des meilleures sources d’inspiration. Écrire des histoires vraies, assumer un regard singulier, permet de mieux comprendre notre monde. Une bonne histoire peut se décliner sous de multiples formats. Le métier d’auteur évolue vers une posture transdisciplinaire. Alors pourquoi ne pas appréhender l’écriture dans sa globalité ?

C’est de cette réflexion qu’est née la formation « Histories Vraies » de l’école W, petite sœur du CFJ. Inspirée par la Scuola Holden et l’expérience développée autour des nouvelles narrations de l’Ecole W,  « Histoires Vraies » s’adresse à tous les “raconteurs”, expérimentés ou non, désireux de concrétiser un projet d’écriture du réel.

Série documentaire, podcast, roman inspiré du réel, scénario, BD d’enquête, théâtre, docu-fiction, etc. : la formation a été conçue pour enrichir les techniques narratives, nourrir l’imagination et travailler avec des professionnels de l’écriture pour concrétiser et donner forme au projet d’écriture des participants.

La formation s’adresse aux amateurs ou professionnels de l’écriture, du récit, de la transmission, de la communication sous toutes ses formes : journalistes, communicants, scénaristes, producteurs, réalisateurs, étudiants diplômés de journalisme, communication, cinéma/création, lettres, sciences humaines, etc.

Elle est éligible au CPF.

Pour en savoir plus : c’est ici

Pour candidater : c’est ici

Pour télécharger le programme : c’est ici 

Contact pour plus d’informations : contact@ecolew.com

 

A propos des données collectées pour l’enquête d’insertion

La présente Charte a pour objet de vous informer de l’usage que le Centre de Formation des Journalistes fait des données à caractère personnel qu’il recueille à l’occasion de cette enquête d’insertion via notre plateforme (Typeform), ci-après désignée le « Site Internet », et des options dont vous bénéficiez.

Votre contact au CFJ

Vos données à caractère personnel sont collectées par nos soins et sont stockées dans des lieux sécurisés. Pour toutes questions veuillez vous adresser à la Direction du CFJ via mesdonneespersonnelles@cfjparis.com

Données personnelles collectées

Le terme « données à caractère personnel » désigne les informations personnelles permettant de vous identifier directement ou indirectement, telles que vous avez accepté de nous les communiquer.
Ces informations sont susceptibles d’être collectées si vous acceptez de répondre au questionnaire d’insertion, lorsque vous remplissez les formulaires ou lorsque vous nous contactez, via notre

Site et par échange de mails.

Les données à caractère personnel qui sont collectées sont les suivantes :
Nous enregistrons vos nom, prénom, date de naissance, nationalité, adresse postale, adresse électronique, numéro de téléphone, votre parcours scolaire, votre parcours professionnel et votre niveau de rémunération.
Certaines des informations, signalées par un astérisque dans le formulaire, sont requises pour le bon traitement des données d’insertion.

Finalités du traitement

Les informations que nous collectons de manière principale nous aident à réaliser des bilans statistiques anonymes à destination du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, de France Compétence et de la Conférence des grandes écoles ainsi qu’à des fins de communication sur les activités de l’école.
Certaines des informations que nous collectons sont transférées à des tiers mais uniquement avec votre autorisation explicite et dans les conditions que vous aurez définies en répondant au questionnaire, notamment pour des propositions d’emploi dans les médias ou de collaborations au CFJ ainsi que pour recevoir les informations concernant le CFJ et l’Association des Anciens.

Destinataire des données

Nous ne commercialisons ni ne louons vos données à caractère personnel à des tiers. Les données collectées sont par principe destinées à l’école CFJ et au tiers désignés ci-dessus dans les conditions déjà décrites.
Moyennant le respect explicite de vos choix en la matière, certaines de vos données sont susceptibles d’être communiquées à nos partenaires, l’Association des Anciens ou le CFPJ notamment, qui eux-mêmes s’engagent à garantir un niveau de sécurité et de confidentialité de vos données dans des conditions conformes à la réglementation applicable aux données à caractère personnel (et notamment conformément au Règlement 2016/679/UE du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, règlement général sur la protection des données dit « RGPD »).

Conservation des données

Vos données personnelles sont conservées pour la durée nécessaire à la finalité de leur traitement (12 mois ), dans le respect des obligations légales ou réglementaires jusqu’à la fin de la campagne de collecte des données liées à l’insertion suivant la présente campagne. Les autorisations de communications des données à des tiers sont données pour la même période.

Sécurité et confidentialité des données

Toutes les données personnelles de nos candidats sont stockées sur nos propres serveurs sécurisés ou sur les serveurs des plateformes que nous utilisons et qui respectent la réglementation.
Nous prenons toutes précautions utiles pour préserver la sécurité de vos données et, notamment, empêcher qu’elles soient déformées, endommagées, ou que des tiers non autorisés y aient accès. Tous les accès à notre base de données sont sécurisés et contrôlés.
Nous mettons en œuvre des mesures organisationnelles, techniques, logicielles et physiques en matière de sécurité du numérique pour protéger les données personnelles contre les altérations, destructions et accès non autorisés.

Transfert de données hors Union Européenne

Nous ne procédons à aucun transfert de données personnelles vers les pays non membres de l’Union Européenne ou de l’Espace Économique Européen.

Mise en œuvre de vos droits

En application de la réglementation applicable aux données à caractère personnel (et notamment conformément au Règlement 2016/679/UE du 27 avril 2016 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du traitement des données à caractère personnel et à la libre circulation de ces données, règlement général sur la protection des données dit « RGPD »), vous disposez des droits suivants :
– droit de suppression de vos données, dans le respect des obligations légales et réglementaires, en écrivant à l’adresse électronique mesdonneespersonnelles@cfjparis.com ;
– droit d’accès, pour connaître les données personnelles qui vous concernent, en écrivant à l’adresse électronique mesdonneespersonnelles@cfjparis.com.
– si les données à caractère personnel que nous détenons sont inexactes, vous pouvez demander la mise à jour de ces informations en écrivant à mesdonneespersonnelles@cfjparis.com.
– vous pouvez demander la suppression de vos données, en écrivant à l’adresse électronique mesdonneespersonnelles@cfjparis.com.
– les coordonnées téléphoniques que vous nous avez transmises seront utilisées pour votre information personnelle exclusive.
Vous pouvez nous communiquer vos directives relatives au sort des données personnelles vous concernant en cas de décès, en écrivant à l’adresse électronique mesdonneespersonnelles@cfjparis.com.
Dans les cas précités, avant la mise en œuvre de vos droits, nous pouvons vous demander une preuve de votre identité afin d’en vérifier l’exactitude.
En cas de non-respect de vos droits, vous disposez du droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL.

Mise à jour de la charte

Nous nous réservons le droit d’apporter toute modification à la présente charte relative à la protection des données à caractère personnel, à tout moment, ceci notamment pour tenir compte des évolutions d’usages, de procédures internes ou de réglementation applicable.
En cas de modification de la présente charte, nous nous engageons à publier la nouvelle version sur le site et nous vous en tiendrons informé. Par conséquent, nous vous invitons à consulter régulièrement notre charte, afin de mieux comprendre l’utilisation de vos données personnelles et connaître les modifications ou évolutions de nos usages ou procédures.

 

Sarah Calamand (73), deuxième au Tremplin Radio France !

Initialement programmé à la fin du mois de mars, le Tremplin Radio France s’est déroulé les 2 et 3 septembre 2020. Sarah Calamand, étudiante de la majeure radio du CFJ, a hissé haut les couleurs de l’école en remportant la deuxième place du concours et 6 mois de contrat dans les rédactions de Radio France. Sensible à l’idée de « service public de l’information », elle revient sur sa participation et sur les opportunités que lui offre sa seconde place.

 

Pour la première épreuve du Tremplin, les candidats devaient produire et livrer un reportage d’1 min 20 et son article web. Parmi les 3 sujets d’actualité proposés par le jury, Sarah a choisi de traiter le sujet  » Un Français gagne 157 millions d’euros à l’Euromillions ». Elle nous explique sa démarche et ses questionnements et en quoi la pédagogie du CFJ s’est révélé être un atout dans cette première étape :

« J’ai choisi le gagnant de l’Euromillions et j’ai choisi de le traiter sous l’angle de l’addiction aux jeux d’argent. Je suis allée voir des amateurs de jeux à gratter, et leurs témoignages m’ont fait comprendre que l’annonce de ce grand gagnant français leur donnait encore plus envie de jouer. J’ai ré-anglé sur cet aspect, et j’ai interviewé un addictologue qui m’a confirmé le phénomène et m’a permis de donner un peu de hauteur au sujet dans mon enrobé. Je sortais d’un été de stages à Europe 1 et à France Bleu Pays d’Auvergne, cette journée ressemblait donc à une journée classique dans une rédaction. J’ai donc fait ce que je savais faire, en essayant de m’amuser avec mes sons pour produire le meilleur reportage possible. Cela fait partie des enseignements de la majeure radio du CFJ : quand le reporter est fier de son sujet et qu’il a apprécié le faire, ça s’entend ! »

La seconde journée était entièrement dédiée à la présentation. Le défi pour les candidats : écrire et présenter un journal national de 7 minutes pouvant être diffusé sur France Info. Une nouvelle occasion de s’amuser dans l’écriture mais surtout un challenge consistant à réaliser un journal personnel sans altérer le fond et la précision de l’information. Sarah revient sur cette épreuve :

« Le moment de l’enregistrement a été particulièrement stressant, mais une fois lancé, les 7 minutes se sont bien passées. S’en est suivi un entretien avec Vincent Mangin, responsable du planning pour Radio France. Nous avons discuté de ce qui m’attendait potentiellement une fois au planning : contrats différents, obligation d’adaptation entre les différentes rédactions, disponibilité, etc. Toutes nos productions ont été ensuite écoutées par un jury, afin établir un classement entre les candidats ».

Sarah remporte 6 mois de contrat au planning des rédactions de Radio France.

« Durant ces 6 mois, on va me proposer des contrats dans toutes les rédactions de Radio France. Je démarre tout de suite avec une semaine de reportage pour France Inter, suivie d’une semaine à l’édition numérique de France Info, puis deux semaines à France Bleu Breizh Izel à Quimper. Cette opportunité de passer par des postes très différents, et un peu partout en France, est un début de carrière privilégié. Cette deuxième place est d’autant plus réjouissante après cette année marquée par la crise sanitaire. Je ne pouvais pas espérer meilleure entrée sur le marché du travail, si peu de temps après ma sortie du CFJ. »

Le CFJ tient également à féliciter Benjamin Recouvreur (ESJ), lauréat de l’édition 2020 et Pauline Josse (EJT), 3e du concours.

 

 

Le CFJ partenaire de la Bourse européenne Climate Investigation Grant. Candidatez jusqu’au 29 juin !

Vous êtes un journaliste européen et couvrez régulièrement des sujets ayant trait au changement climatique ? La Bourse Climate Investigation Grant est faite pour vous !

Créée en 2018 par l’EFSJ – The European Federation for Science Journalism, la Bourse européenne Climate Investigation Grant récompense et finance des enquêtes journalistiques de terrain axées sur la compréhension du climat, les changements climatiques et les différentes stratégies pour y faire face. Elle encourage spécialement les projets transnationaux, collaboratifs et transmédia. Elle est décernée à des journalistes européens et exclusivement réservée aux professionnels (presse écrite, radio, TV, web …), qui doivent être membres soit d’une association nationale de journalistes scientifiques, basée en Europe, soit de l’EFSJ (ou devenir membre par la suite).Vous pouvez y postuler seul ou en groupe.

Le Prix Next Journalism du CFJ

La Bourse Climate Investigation Grant récompense chaque année plusieurs projets pour une valeur de 12 000 euros. Parmi les prix décernés, le Prix Next Journalism, financé par le CFJ, offre au lauréat trois jours en immersion à l’étranger au sein d’un écosystème média. Pour ce Prix, le jury tient particulièrement compte des critères suivants : reproductibilité du format et/ou de son approche, possibilité de réaliser le projet dans différents formats (ex: podcast, vidéo, projet multimédia, etc.), collaborations européennes et proposition de modèle d’entreprise ou possibilités d’autofinancement.

Lancez-vous et postulez dès maintenant et jusqu’au 29 juin 2020 : pour postuler, c’est ici  !

Consultez le règlement du concours

En savoir plus sur l’EFSJ

 

 

 

Face au confinement, le CFJ s’adapte et maintient une continuité pédagogique

Depuis la fermeture de l’école le 16 mars dernier, toutes les sessions de travail au programme des 1re et 2e années sont maintenues grâce aux outils de travail en ligne. Voici comment.

Covid-19 oblige, le CFJ a fermé ses portes lundi 16 mars et jusqu’à nouvel ordre. L’équipe pédagogique et la direction se sont réorganisés pour assurer une continuité pédagogique durant la période de confinement. En première comme en seconde année, les sessions de cours sont assurées à distance, avec la contribution des intervenants journalistes qui adaptent leur formats de cours aux circonstances. Les élèves des deux promotions continuent de suivre et de traiter l’actualité, de chez eux, comme de nombreux confrères, avec les contraintes et défis que cela suppose.

En première année, les pré stages de presse quotidienne régionale ont pris fin et l’heure est au travail d’agence et à l’approfondissement des techniques de base rédactionnelles. Il s’agit aussi de mettre un point final aux travaux d’enquête développés fin février, et à Eye Rish, le site d’information multimédia créé à l’occasion du voyage pédagogique à Dublin de février dernier.

Ces sessions de travail à distance ont été réorganisées en trois temps. D’abord, les étudiants reçoivent un contenu soit audio, soit sous forme de tutoriel en ligne, dont ils doivent prendre connaissance à leur rythme. Puis l’intervenant se met à leur disposition dans une séance de questions et de précisions, sous forme de visioconférence. Enfin, dans le cadre de la réalisation des exercices, les intervenants assurent une forme de coaching individuel.

Cette méthode de travail a été appliquée avec réussite, notamment grâce au remarquable engagement des étudiants, sur les sessions de techniques de base rédactionnelle, d’agence et d’écriture d’agence.

En deuxième année, si les jurys finaux ont été reportés pour conserver toute l’intensité d’un échange en présentiel, tous les modules dédiés à l’insertion professionnelle ont été maintenus à distance : carte de presse, statuts et contrats du journaliste, stages, techniques d’insertion, entrepreneuriat, correspondance à l’étranger, enquêtes pour l’édition, la promotion de nos futurs diplômés a reçu le bagage le plus complet possible pour mettre en valeur les compétences acquises au CFJ.

 

 

 

 

Anne-Sophie Thill : « De mes deux années de formation intensive au CFJ, je retiens l’exigence, les questionnements, les compétences, les bases du métier ». 

Ils sont jeunes diplômés du CFJ et sont désormais sur le marché du travail. Nous vous proposons de découvrir le récit des parcours passionnants de nos anciens étudiants. Aujourd’hui, c’est Anne-Sophie Thill qui nous raconte son expérience, du CFJ à son CDI à l’AFP.

 

« Déjà titulaire d’un master 2, je souhaitais, en intégrant le CFJ, enrichir mon parcours avec des enseignements pratiques pour m’insérer rapidement sur le marché du travail et rejoindre une grande rédaction. Suivre la formation du CFJ a été un tremplin, un accélérateur de carrière.

 

L’école est un atelier permanent. En première année, j’ai réalisé une enquête seule durant trois semaines, un reportage long-format à l’étranger, testé différents formats, acquis des compétences et vérifié ce qui me plaisait. Après un an au CFJ, j’étais plus sûre de mes envies et je voulais gagner en expérience professionnelle.

 

« A l’été 2018, j’ai participé à l’Apprentis Dating du CFJ qui m’a permis de décrocher un contrat d’apprentissage d’un an à l’AFP »

 

Ce fut une opportunité incroyable. J’ai travaillé au sein de différents services (édition, production, vidéo, réseaux sociaux), me permettant de gagner de multiples compétences et de mieux comprendre le fonctionnement de l’agence. L’apprentissage m’a aussi permis de me considérer comme une journaliste professionnelle.  En école et en entreprise, j’ai pu m’exercer à différents formats vidéo et texte, réaliser des reportages et apprendre directement sur le terrain. De ces deux années de formation intensive, je retiens l’exigence, les questionnements, les compétences, les bases du métier. 

 

Quelques mois après ma sortie du CFJ, je suis en contrat local à durée indéterminée au bureau de l’AFP à Montréal, en tant que journaliste texte et vidéo. C’est un rêve et une chance incroyable pour une journaliste tout juste diplômée ».

 

Anne-Sophie Thill, diplômée du CFJ en 2019. 

 

Retrouvez d’autres parcours de jeunes anciens du CFJ

 

Le CFJ remporte la cinquième édition du Prix L’Equipe Explore

Pour la troisième fois depuis sa création en 2015, le CFJ a remporté dimanche 2 juin dernier le Prix L’Equipe Explore, grâce à un sujet consacré aux duels dans le biathlon.

Le CFJ était représenté cette année par 6 étudiants des majeures newsroom et télévision : Robin Richardot, Adélaïde Ténaglia, Maxime Ducher, Kenan Augeard, Simon Lesage et Sophie Hemar. Leur sujet, consacré à l’unanimité par le jury, et intitulé « Western sous la neige » montre comment deux biathlètes qui se tiennent côte à côte, focalisés sur leurs cibles, se livrent en réalité un duel et jouent un véritable « face-à-face ». Leur travail met en scène les plus grandes stars du biathlon d’hier et d’aujourd’hui.

Robin Richardot explique :  » Ça nous a pris 6 mois. On est parti à Ruhpolding en Allemagne et à Antholz en Italie pour couvrir des manches de coupe du monde de biathlon et rencontrer au total une soixantaine de personnes. C’est ma plus belle expérience au CFJ et assurément mon projet et mon travail d’équipe dont je suis le plus fier pour l’instant !  »

Le sujet sera à découvrir sur le site de L’Equipe au début du mois d’août prochain. Les étudiants ont également remporté la somme de 3 000 euros grâce à cette victoire.

L’ESJ Lille a remporté la deuxième place avec un sujet consacré au rugby géorgien et à ses liens particuliers avec le rugby français, un sujet qui sera en ligne sur le site L’Equipe mi-août prochain. La troisième place a été attribuée à l’IUT Lannion pour sa plongée dans l’Esport et un portrait du coach Samchaka.

Pour plus d’infos : https://www.lequipe.fr/Medias/Actualites/Le-cfj-remporte-le-5e-prix-l-equipe-explore/1025431

 

 

 

Un vent de podcast souffle dans les locaux du CFJ

L’école W, petite sœur du CFJ, et son partenaire Tac Tac Tac, organisent des ateliers podcast toute l’année au CFJ. Ouverts à tous sur inscription, ces formations accélérées ont lieu le soir ou le weekend et permettent d’apprendre rapidement à concevoir, réaliser et diffuser son podcast, professionnel ou amateur.

Radiophiles, fans de podcast, curieux, amateurs ou professionnels de la radio, toute l’année le CFJ accueille des passionnés désireux de se lancer dans l’aventure podcast. Lancés en 2015 par Carine Fillot, ancienne de Radio France et lauréate du Prix Next Journalism 2017, les ateliers Tac Tac Tac sont à 70% pratiques et permettent de se former à la technique, à la production, à la diffusion, d’affiner sa proposition éditoriale et d’avoir tous les outils, trucs et astuces pour réaliser son podcast.

Carine Fillot explique : « Pour y participer, il n’y a pas de prérequis, seule une bonne dose de motivation et un projet sont nécessaires ! J’accompagne les participants dans leur projet et ils bénéficient également de ressources pédagogiques en ligne et de la communauté des alumni de Tac Tac Tac sur Slack. La programmation des ateliers est conçue pour s’adapter au temps libre, dans un esprit d’accélération, pour permettre à chacun d’être rapidement autonome. Dans cette idée, 2 formules d’ateliers sont proposées : le Sprint Afterwork composée de 5 sessions de 2h30 le soir en semaine après le travail ou le Sprint Weekend qui propose de se former en un weekend intensif de 14 heures. »

Si vous souhaitez prendre le départ de nos sprints podcast …

Les prochains ateliers programmés :

Sprint weekend : samedi 15 et dimanche 16 juin, toute la journée

S’inscrire : https://tactactac.fr/sprint-podcast-weekend/

Sprint afterwork : mardis 9-16/04 + 14-21-28/05/2019 – de 19h30 à 22h00

S’inscrire : https://tactactac.fr/sprint-podcast-afterwork-mardi-printemps-2019/

 

Pour en savoir plus sur les ateliers podcast Tac Tac Tac :

Carine FILLOT – 06 07 23 73 59 – contact@tactactac.frhttps://tactactac.fr

 

Victoire Chevreul (72e) gagne la bourse GEO du jeune reporter !

On peut le lire dans le GEO du mois de mars, Victoire Chevreul, étudiante en seconde année au CFJ, vient de gagner la bourse GEO du jeune reporter. Elle remporte 5 000 € pour financer son projet de reportage en Russie (texte et photos) et la publication de son travail dans les pages du magazine.

GEO a lancé la bourse du jeune reporter à l’occasion de ses 40 ans. Ouvert à toute personne âgée de moins de 30 ans, les participants devaient proposer un synopsis de leur projet de reportage en respectant les valeurs du magazine.  C’est un comité de sélection constitué pour l’occasion de membres de la rédaction de GEO, qui a retenu le projet de Victoire portant sur son sujet de prédilection.

Selon Eric Meyer, rédacteur en chef de GEO, la bourse gagnée par Victoire est un véritable tremplin. C’est aussi une manière pour elle de s’initier à la façon d’écrire de GEO, au reportage terrain où images et textes se complètent et s’enrichissent.

Surprise et très émue, Victoire a hâte de partir en Russie. Passionnée de grands reportages, de l’univers russophone, de l’Europe de l’Est, elle partira sur place accompagnée d’un.e photographe de GEO. « C’est un bonheur immense et une énorme surprise de remporter cette bourse. J’ai hâte de mener ce projet un peu fou et d’écrire mon sujet dont je ne peux dévoiler les détails pour le moment ».

Victoire espère que son reportage sera un gage de confiance pour les rédactions et qu’il leur donnera envie de collaborer avec elle à l’avenir. On lui souhaite !

 

Visionner ici la vidéo de GEO publiée le 26/02/2019 :

https://www.geo.fr/voyage/voici-les-resultats-de-la-bourse-geo-du-jeune-reporter-194669?fbclid=IwAR0HcXlAdtlxNEkFX9t17OdUOv_x2eBpibX3FJq1iUWbXFvKFJ2bn45Kl74

 

 

Masterclass : Corentin Sellin au CFJ pour parler des élections américaines de mi-mandat

Corentin Sellin, professeur en classes préparatoires et spécialiste de la politique américaine, était l’invité des étudiants du CFJ dans le cadre de leur programme de masterclass.

Après une présentation détaillée des enjeux des élections de mi-mandat du 6 novembre prochain aux Etats-Unis, il a procédé à une explication des différents rapports de force politique depuis l’élection présidentielle de 2016.

S’en est suivie une séance de questions-réponses avec les étudiants. Impact de la politique internationale de Trump, coulisses de la Maison Blanche, affaire Kavanaugh et même relations Kanye West-Trump !

Au final, près de deux heures d’échanges avec la centaine d’étudiants du CFJ et de l’Ecole W présents.

 

LCP au CFJ pour le lancement du livre d’enquête Inch’allah

Mercredi 17 octobre, la chaîne LCP a investi les locaux du CFJ pour tourner son émission spéciale consacrée à la sortie du livre Inch’allah, résultat du travail d’enquête des journalistes Gérard Davet et Fabrice Lhomme avec cinq étudiants de la majeure newsroom du CFJ.

Inch’allah, paru aux éditions Fayard le 17 octobreest une enquête d’un an sur la progression de fait religieux islamique en Seine-Saint-Denis et l’emprise que celui-ci exerce, de façons très diverses, sur une partie du territoire du département. C’est le premier travail journalistique de cette ampleur, au plus près du terrain, sur ce sujet brûlant où l’opinion l’emporte souvent sur les faits.

Nous sommes très fiers d’avoir permis à nos étudiants de vivre cette aventure professionnelle, qui a aussi fait l’objet d’un documentaire, La Plume dans La Plaie, diffusé le même jour sur LCP.

 

Visionner un extrait du documentaire « La Plume dans la plaie » réalisé par Stéphane Jobert :

 

Réécouter le 7/9 de Nicolas Demorand et Léa Salamé (France Inter) du 15/10/18, avec Gérard Davet et Fabrice Lhomme : https://www.franceinter.fr/emissions/le-7-9/le-7-9-15-octobre-2018 (à partir de 1h21).

 

Vincent Duluc (L’Equipe) prononce la leçon inaugurale des Sportcom

La leçon inaugurale de Sportcom, la formation au journalisme et à la communication dédiée aux jeunes sportifs de haut niveau, a été prononcée le mercredi 3 octobre 2018 dans les locaux de l’Insep à Paris, par Vincent Duluc, journaliste et chroniqueur à L’Equipe (Photo), en présence de Patrick Roult, chef du Pôle Haut Niveau de l’Insep, et de David Straus, directeur adjoint du Centre de Formation des Journalistes (CFJ).

Les représentants de la promotion fraîchement diplômée et des trois autres en cours de formation ont pu converser longuement sur les défis de la presse écrite de sport avec le journaliste de L’Equipe et les professionnels présents dont Gilles Van Kote (Le Monde) ou Thibaut Cavailles (Radio France).

Pierre Ballester, responsable pédagogique de Sportcom, et Jean-François Renault, lors de la leçon inaugurale de Sportcom le 3 octobre 2018 (Crédit INSEP – Isabelle Amaudry)

Avant de procéder à la remise des diplômes et à la présentation de la nouvelle promotion, Florent Oumehdi, responsable de la formation Sportcom à l’Insep, et Pierre Ballester, responsable pédagogique du cursus, avaient tenu à ce que soit rendu un hommage à Jacques Marchand, à l’origine de Sportcom, décédé en 2017. Jean-François Renault s’est acquitté de cette tâche avec émotion, prodiguant aux étudiants quelques conseils laissés par l’ancienne figure du CFJ.

Les diplômés et élèves de Sportcom, leurs professeurs et quelques invités lors de la leçon inaugurale de Sportcom le 3 octobre 2018 (Crédit IINSEP – Isabelle Amaudry)

 

Imaginée à l’initiative du Centre de formation des journalistes avec l’appui de l’Insep, Sportcom, qui a fêté ses 30 ns en 2017, forme des jeunes sportifs de haut niveau aux métiers du journalisme et de la communication. Les cours sont prodigués dans les locaux de l’Insep et dans les studios du CFJ, à Paris, par des journalistes en exercice sélectionnés par le CFJ.

(Photo de Une – Vincent Duluc – Insep – Isabelle Amaudry)
 

3 diplômés du CFJ au planning Radio France !

Trois diplômés du CFJ viennent d’intégrer officiellement le planning Radio France !

Félicitations à Adèle Bossard (promo 69), Caroline Pomes (promo 69) et Florian Cazzola (promo 70) !

Cette intégration au planning mrque

logo-Radio-France

 

 

 

 

 

 

 

 

Julien Pearce aux commandes de la spécialisation radio du CFJ

L’école est très heureuse d’accueillir dans son équipe un nouveau fil rouge radio pour la rentrée 2018 !

Lauréat de la Bourse Lauga-Delmas (Europe 1) en 2011, Julien Pearce a été reporter généraliste au sein d’Europe 1 durant 5 ans. Il est aujourd’hui au Service des Sports de la station et a remplacé Patrick Cohen à la présentation des matinales durant les vacances d’été et d’hiver.

Intervenant à l’école depuis plusieurs années, diplômé de l’Institut Français de la Presse à Paris en 2011, Julien a accompagné avec succès de nombreux étudiants et apprentis de la majeure radio du CFJ.

Il pilotera la spécialisation sous la direction de Cédric Rouquette, directeur des études du CFJ et de Cédric Molle-Laurençon, son adjoint. Julien Pearce prend la succession de l’excellent Philippe Poulenard (France Info).

 

Louise Beliaeff (71e) remporte le Prix de l’Innovation du Parisien 2018!

Pierre Chausse, directeur adjoint des rédactions du Parisien, a remis vendredi 30 mars le Prix de l’Innovation du Parisien 2018 à Louise Beliaeff, étudiante de la 71e promotion du CFJ.

Louise a remporté le Prix grâce à sa proposition de podcast destinée à intéresser le jeune public à l’actualité. « Je suis très heureuse d’avoir remporté le prix de l’innovation du Parisien, un prix qui laisse carte blanche à la créativité et à l’inventivité. Et vive le podcast ! Un format que j’ai découvert au CFJ sur lequel j’espère travailler au sein de la rédaction du Parisien ».

Louise remporte en effet trois mois de CDD au sein de la rédaction du journal, une belle opportunité qui devrait lui laisser le temps de concrétiser son projet !

Photo : Louise Beliaeff (au centre), entourée de gauche à droite de Cédric Rouquette (Directeur pédagogique du CFJ), David Straus (Directeur adjoint du CFJ), Pierre Chausse (Directeur adjoint des rédactions du Parisien) et Julie Joly (Directrice du CFJ).