voir les travaux étudiants
 
CFJ  >   Admission  >  Les frais de scolarité

Les frais de scolarité

Les frais d'inscription au concours

 

Les droits d’inscription au concours 2018 s’élèvent à 299 €.

Si vous pouvez attester de votre qualité de boursier de l’Enseignement supérieur sur critères sociaux, le CFJ s’engage à vous rembourser la moitié des frais d’inscription à son concours.

Les frais de scolarité

 

Les frais de scolarité pour la rentrée 2018 s’élèvent à 6 790 €.

Si vous pouvez attester de votre qualité de boursier de l’Enseignement supérieur sur critères sociaux, les frais de scolarité sont réduits. En 2018, ces frais seront de 2 750 €.

Pourquoi le CFJ doit augmenter les frais de scolarité dès la rentrée 2018

En 2018, les étudiants admis au CFJ devront s’acquitter de frais d’inscription plus élevés. Le Centre de formation des journalistes est une association sans but lucratif, indépendante et animée par le souci constant d’offrir une formation d’excellence au plus grand nombre. Il finance sur ses fonds propres sa politique de diversité et notamment la réduction des frais d’inscription et de scolarité pour les candidats et étudiants boursiers.

Les frais dont s’acquittent les étudiants, même ainsi augmentés, n’ont jamais suffi à compenser le coût réel de la scolarité. Une partie des ressources complémentaires que le CFJ investit dans la formation des futurs journalistes provient de la taxe d’apprentissage que des entreprises choisissent de diriger vers l’école avec laquelle elles partagent des valeurs et des ambitions. Depuis plusieurs années, suite à des réformes de ce système et, sans doute, à la crise économique que connaissent les médias, cette part de la taxe d’apprentissage n’a cessé de diminuer (de 25% l’an dernier) et semblent devoir diminuer au même rythme dans les années à venir. Ce sont plusieurs centaines de milliers d’euros qu’il a fallu et qu’il faudra encore compenser.

Des frais toujours réduits pour les boursiers

Depuis plusieurs années, le CFJ s’est réinventé pour réduire ses charges de fonctionnement sans jamais sacrifier la qualité de sa formation : le taux d’insertion des diplômés, avoisinant les 100%, en témoigne. L’école a notamment développé la formation par l’apprentissage qui fait peser le coût (réel) de la formation sur les entreprises accueillant des aspirants-journalistes. Et tout cela, en restant une école privée, pesant peu sur les finances de l’Etat.

Le CFJ est conscient de l’effort demandé aux étudiants et à leurs familles. Comme par le passé, la direction de l’école restera ouverte aux demandes d’étalement du règlement des frais tout au long du cursus. Par ailleurs, le nécessaire a été fait pour que les frais de scolarité des boursiers restent proches de ce qu’ils étaient. La Direction du CFJ et le Conseil d’administration espèrent que leur décision sera comprise et remercient par avance les candidats – et leurs parents – de la confiance qu’ils continueront à porter à l’école.

Concernant les frais d’inscription au concours, la suppression de l’examen écrit, fixé sur une journée unique à Paris, dispensera de nombreux candidats des frais d’un voyage et, bien souvent, d’une nuit d’hébergement dans la capitale. Elle leur épargnera également la fatigue et le stress de ce déplacement.