voir les travaux étudiants
CFJ  >   INTERNATIONAL  >  Erasmus

Erasmus

Déclaration du CFJ en matière de stratégie Erasmus

 

Ouvert sur le monde et la diversité des cultures, le Centre de Formation des Journalistes est un établissement d’enseignement supérieur, d’innovation et de diffusion du savoir dans le domaine des médias et des métiers du journalisme auprès d’un large public. Tourné vers l’insertion professionnelle, la formation repose sur la pratique et s’inscrit dans l’écosystème des médias français ce qui implique des contraintes de formation et de calendrier (période de stages, période de concours d’accès aux médias).

La stratégie européenne et internationale est intimement liée à ces missions et contraintes.

1. Champs disciplinaires

De manière générale, le CFJ cherche à développer des coopérations européennes et internationales dans les champs suivants :

1.1. Le journalisme, prioritairement :

(a) Initiation et formation approfondie en presse écrite, magazine, audiovisuel, mojo, data, etc.) ;

(b) Innovation et création de médias ;

(c) Ethique et déontologie ;

(d) Lutte contre la désinformation.

1.2. Matières connexes ou complémentaires

Sciences humaines ; Sciences économiques et sociales ; commerce et marketing ; Design ; NTIC ; Cinéma, fiction, création audiovisuelle.

2. Actions et choix des partenaires

Le choix des partenaires, le plus large et varié possible, se fait sur base de leur volonté et de leur capacité, aux côtés du CFJ, à :

  • Permettre aux étudiants entrants ou sortants de suivre une formation identique ou similaire à celle dispensée au CFJ ou dans l’établissement partenaire pendant une période de leurs études dans une langue et/ou dans un contexte culturel différents. Le CFJ recherche en particulier les établissements dispensant des formations techniques ;
  • Permettre aux étudiants entrants ou sortants d’acquérir des savoirs théoriques et/ou techniques complémentaires aux savoirs acquis au CFJ ou dans l’établissement partenaire. Le CFJ souhaite dans ce cas construire avec son partenaire des parcours de formation ambitieux, si possible sanctionnés par l’obtention d’un double diplôme ;
  • Favoriser pour les étudiants entrants ou sortants la réalisation de stages en entreprise (des médias principalement) dans une langue et/ou dans un contexte culturel et économique différents ;
  • Permettre aux enseignants du CFJ ou étrangers d’effectuer des séjours courts ou longs au CFJ ou dans l’établissement partenaire à des fins d’enseignement et/ou de recherche (dans les domaines cités plus haut ou dans le domaine de la pédagogie) ;
  • Permettre aux autres membres du personnel, pédagogique ou administratif, du CFJ ou étrangers d’effectuer des séjours courts au CFJ ou dans l’établissement partenaire afin de partager les bonnes pratiques ou/et de favoriser le développement d’outils numériques.

Sur le plan de la recherche, le CFJ, école d’application professionnelle, a fait le choix d’une stratégie de partenariats nécessaires à l’amélioration de sa visibilité internationale. Il travaille ainsi avec l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS) à l’élaboration d’une encyclopédie et propose tous les deux ans avec le même établissement une Semaine de l’Histoire, séminaire international réunissant historiens, sociologues et journalistes. Le CFJ est aussi membre de la Comue HESAM Université, groupement d’établissements d’enseignement, signataire de la charte Erasmus +.

3. Régions géographiques

Les zones géographiques privilégiées sont l’Europe et l’Amérique du Nord. Des coopérations sont à l’étude en Asie (Chine)et en Afrique (Maroc, Bénin). Le CFJ est membre du réseau international Cumulus ouvrant des opportunités de coopération en tout point du globe. Le CFJ envisage de signer des accords-cadres, prévoyant soit une délocalisation – en Afrique et en Chine notamment – de ses diplômes et/ou titres soit une co-diplomation.

4. Publics cibles

4.1. Les étudiants de 2e cycle

Les efforts du CFJ en matière de mobilité portent prioritairement sur les étudiants des cursus de 2e cycle. Sur le plan de la formation, l’expérience que peut acquérir un étudiant lors d’une mobilité à l’international (stage ou étude) est un levier important pour son insertion professionnelle à venir. Le CFJ entend donc mener une politique incitative afin de favoriser la mobilité sortante avec un objectif de 2% pour l’année 2020-2021.

Pour atteindre cet objectif, le CFJ s’est engagé à développer des parcours types de mobilité, sur le modèle de l’accord avec l’Université Laval au Canada signé en 2006 et renouvelé en 2018.

4.2. Les personnels des établissements

Le personnel enseignant à des fins d’enseignement et/ou de partage sur les pratiques pédagogiques et les outils numériques ;

Le personnel administratif à des fins de partage des bonnes pratiques (saine gestion, outils)

 

Le CFJ est titulaire de la Charte Erasmus +.

Pour en prendre connaissance, cliquez ici.

Pour plus d’informations : http://www.erasmusplus.fr/ 

Transfert et reconnaissance des ECTS

 

Politique de transfert des crédits

Les accords inter-institutionnels établis avec les établissements partenaires donnent une définition commune du plan d’études qui sera suivi par les élèves à l’étranger. Il est convenu de la pleine reconnaissance académique des activités prévues au sein du programme CFJ (contenu des cours, nombre d’ECTS, équité par rapport aux élèves restés en France), sur la base de 30 crédits ECTS par semestre. Le système ECTS constitue la base des programmes de mobilité entrante et sortante. Il garantit la transparence des programmes du CFJ et de ses partenaires, et facilite la reconnaissance académique.

Dans le cadre de ces accords, et des catalogues de cours, l’étudiant en mobilité sortante élabore avec son responsable pédagogique le contrat d’études ou de stage indiquant les matières et les crédits qui devront être validés dans l’établissement d’accueil ; les activités pour ce qui concerne le stage.

Reconnaissance académique des mobilités entrantes et sortantes

Pour les étudiants en mobilité entrante, l’équipe pédagogique veille à ce que des relevés de notes soient validés et fournis en fin de cursus aux étudiants étrangers et à leur établissement d’origine, suivant les termes des accords interinstitutionnels, dans le calendrier prévu.

A l’issue de la période de mobilité, l’université d’accueil transmet au CFJ le relevé de notes. Le responsable pédagogique vérifie la correspondance avec le contrat pédagogique initial et transmet le relevé de notes au service de scolarité qui intègre l’ensemble des crédits obtenus. Pour la mobilité de stage, une certification attestant des activités sera délivrée par l’organisme d’accueil suivant les modalités précisées dans le contrat d’études (durée, tâches, compétences).

Les crédits comptent pour l’obtention du diplôme. Le diplôme est délivré, intégrant dûment les crédits validés en mobilité. Aucun cours ou examen ne sera requis sauf en cas d’échec. Dans le cas d’une validation partielle, l’étudiant se voit proposer une session de rattrapage ou un redoublement.