voir les travaux étudiants
CFJ  >   Formation  >  Liste des cours et crédits ECTS

Liste des cours et crédits ECTS

Diplôme en journalisme (*)

 

Charge de travail et attribution des crédits ECTS

Le diplôme en journalisme du CFJ est attribué aux étudiants ayant suivi deux années (4 semestres) de formation au cours desquelles ils fourniront 1500 heures de travail par an dans le cadre des cours théoriques, de la formation pratique, des stages en entreprise et du travail personnel (voir ci-dessous « charge de travail »).

Voir la description des enseignements

L’évaluation du travail s’effectue selon quatre critères :

  • la participation
  • les résultats constatés par rapport à ceux attendus
  • l’évaluation de la progression
  • le respect des règles professionnelles et déontologiques

Le CFJ utilise le Système européen de transfert et d’accumulation de crédits (ECTS). Il attribue 30 crédits ECTS pour chacun des 4 semestres, soit 120 crédits ECTS au terme des deux années (ci-dessous « attribution des crédits »).

Les modes d’évaluation sont détaillés dans le Règlement pédagogique remis à l’étudiant lors de son inscription au CFJ.

Cursus en 2 ans

Première année

Premier semestre

Enseignements ECTS
UE 1 – Techniques de base journalistiques 20
– Agence 2
– Techniques de base rédactionnelles 9
– Quotidien école 5
– Secrétariat de rédaction / Typo 1
– Initiation Newsroom 3
UE 2 – Initiation audiovisuelle 6
– Initiation son 3
– Initiation vidéo 3
UE 3 – Sources et déontologie 4
– Les sources 2
– Ethique et déontologie 1
– Médias internationaux – Langue vivante (anglais) 1
TOTAL 30

Deuxième semestre

Enseignements ECTS
UE 1 – Reportage multimédia 16
– Vidéo web 2
– Data 2
– Photo 1
– Code et web-design 1
– Perfectionnement Newsroom 3
– Reportage 7
UE 2 – Enquête 8
– Enquête 7
– Ethique et Déontologie 1
UE 3 – Perfectionnement audiovisuel 6
– Perfectionnement télévision 3
– Perfectionnement  radio 3
TOTAL 30
Deuxième année

Troisième semestre

Enseignements ECTS
UE 1– Média de majeure 1 13
UE 2 – Média de mineure 4
UE 3 – Bagage Professionnel  4
UE 4 – Anglais 1
UE 5 – Stage de PQR 8
TOTAL 30

Quatrième semestre

Enseignements ECTS
UE 1 – Média de majeure 2 14
UE 2 – Mineure projet 4
UE 3 – Jury 2
UE 4 – Stages de spécialisation 10
TOTAL 30

(*) Programme et crédits ECTS en vigueur à la rentrée 2019

Octroi des crédits ECTS

Evaluation

L’enseignant évalue l’étudiant ou l’apprenti pour chaque exercice ou travail individuel réalisé en cours d’année, sur le mode du contrôle continu, et remet une évaluation finale à l’issue de chaque module de formation. L’évaluation d’une activité pédagogique (formation, séminaire, travaux de recherche, stages, …) s’exprime par une notation selon le barème A, B, C, D, E, qui évalue la qualité des travaux des élèves et leur participation. A l’issue de chaque semestre, le conseil pédagogique attribue une note pour chacune des UE du semestre.

Notation Valeur
sur 20
Signification
A+ 20 Travaux : L’exercice ne requiert que peu de correction, voire aucune, et répond pleinement à ce qui a été demandé. Sa qualité serait de nature à autoriser sa publication.

Stage : L’étudiant présente déjà toutes les qualités attendues de la part d’un jeune professionnel : il exécute son travail en toute autonomie.

A 18 – 19
B+ 16 – 17 Travaux : Très bon travail présentant toutefois une marge de progression possible.

Stage : L’étudiant présente déjà la plupart des qualités attendues de la part d’un jeune professionnel : il exécute son travail de manière largement autonome. Les fondamentaux sont maîtrisés, la pratique est encore nécessaire.

B 14 – 15
C+ 12 – 13 Travaux : Bon travail, mais nécessitant des corrections plus ou moins nombreuses, indispensables à une éventuelle publication ou diffusion.

Stage : L’étudiant mène à bien la plupart des missions qui lui sont confiées mais doit encore être épaulé pour certaines d’entre elles ou certaines étapes de ces missions. Sa pratique ne permet pas de démontrer que tous les fondamentaux sont assimilés et /ou son investissement est insuffisant.

C 10 – 11
D+ 8 – 9 Travaux : Travail insuffisant, demandant à être repris quasiment dans sa totalité.

Stage : L’étudiant n’est capable de mener à bien les missions qui lui sont confiées qu’au prix d’un accompagnement très important. Sa pratique trahit une méconnaissance – y compris théorique – des fondamentaux du métier et / ou son investissement est insuffisant.

D 6 – 7
E+ 4 – 5 Travaux : Travail présentant des lacunes graves, mal réalisé.

Stage : L’étudiant est incapable de remplir les missions qui sont attendues de lui, même avec un accompagnement, par manque de maîtrise des fondamentaux théoriques et/ou par manque d’investissement.

E 0 – 3
Conversion en crédits ECTS

Si le travail a été effectué de manière très satisfaisante (A et B), les crédits sont accordés. Si le travail a été effectué de manière satisfaisante (C), les crédits sont accordés, sauf avis contraire du Conseil pédagogique.

Si le travail n’a pas été mené à terme (D et E), les crédits sont suspendus. L’étudiant est alors soumis à un travail probatoire afin de récupérer ses points. Si le travail n’a pas été effectué, les crédits sont refusés.

Mieux connaître le système des ECTS

 

Ce système est un outil de l’espace européen de l’enseignement supérieur (EEES) destiné à rendre les études et les programmes plus transparents et à permettre par conséquent d’améliorer la qualité de l’enseignement supérieur. Le système ECTS a pour objectif de faciliter la planification, la mise en oeuvre et l’évaluation des programmes d’études et la mobilité des étudiants en reconnaissant les résultats d’apprentissage, les certifications et les périodes d’apprentissage. En 1999, la Déclaration de Bologne a inclus le système ECTS aux principaux objectifs à atteindre par les pays participant au processus de Bologne. Grâce aux réformes mises en oeuvre au cours du processus, le système ECTS est devenu un outil clé de l’espace européen de l’enseignement supérieur (EEES).

Les crédits ECTS expriment le volume d’apprentissage sur la base des résultats d’apprentissage définis et la charge de travail qui y est associée. 60 crédits ECTS correspondent aux résultats d’apprentissage et à la charge de travail associée à une année universitaire à plein temps (ou son équivalent), normalement composée d’un certain nombre d’unités d’enseignement ou de modules auxquels les crédits sont associés sur la base des résultats d’apprentissage et de la charge de travail.

  • Les résultats d’apprentissage sont ce qu’une personne sait, comprend et est capable de faire une fois son processus d’apprentissage achevé. L’acquisition des résultats d’apprentissage doit être évaluée à partir de procédures fondées sur des critères clairs et transparents.
  • La charge de travail est une estimation du temps dont une personne a généralement besoin pour parfaire toutes les activités d’apprentissage telles que les cours, séminaires, projets, travaux pratiques, stages en entreprise et études personnelles requises pour acquérir les résultats d’apprentissage
    définis. Dans la plupart des cas, la charge de travail est comprise entre 1 500 et 1 800 heures pour une année universitaire, ce qui signifie qu’un crédit correspond à 25 à 30 heures de travail. Il faut préciser que cette durée représente une charge de travail habituelle et que le temps de travail nécessaire pour acquérir les résultats d’apprentissage variera pour chaque étudiant.
  • L’attribution de crédits ECTS est le processus qui consiste à affecter un certain nombre de crédits aux certifications, programmes diplômants ou aux unités d’enseignement, telles que les unités de cours, les dissertations, la formation professionnelle et les stages en entreprise.
  • L’octroi de crédits ECTS consiste à attribuer de manière formelle aux étudiants et autres apprenants les crédits correspondant à la
    certification et/ou à ses unités, s’ils ont obtenu les résultats d’apprentissage attendus. Les autorités nationales doivent désigner
    les établissements habilités à octroyer les crédits ECTS. Les crédits sont octroyés à chaque étudiant une fois les activités d’apprentissage requises parachevées et les résultats d’apprentissage attendus acquis.
  • L’accumulation de crédits dans le système ECTS se définit par le processus de cumul de crédits octroyés pour l’obtention des résultats d’apprentissage correspondant aux unités d’enseignement dispensées dans des contextes formels ou déployées dans des contextes informels et non formels. Un étudiant peut accumuler des crédits aux fins suivantes :
    – obtenir des certifications selon les modalités définies par l’institution qui,délivre le diplôme ;
    – attester de la réussite personnelle dans le cadre de formation tout au long de la vie.

Pour en savoir plus sur les ECTS, rendez-vous sur le site de la Commission européenne (lien sortant).