Le CFJ modifie son concours

Rendez-vous ici pour vous inscrire 

PLUS VOUS VOUS INSCRIVEZ TOT, PLUS VOUS DISPOSEZ DE TEMPS POUR REPONDRE AUX EPREUVES

Moins de bachotage ! Ce mot d’ordre a guidé la réforme du concours du Centre de formation des journalistes tel qu’il sera appliqué dès janvier 2018. Que les candidats se rassurent : les compétences et les connaissances requises pour réussir avec succès les nouvelles épreuves sont identiques à celles attendues jusqu’à présent. C’est la manière d’évaluer ces dernières et l’importance relative de chacune des celles-ci dans la sélection finale qui font l’objet des nouveautés que vous découvrirez dans la rubrique Admission du site. Les candidats qui ont entamé la préparation du concours au CFJ n’ont donc pas perdu leur temps !

La Direction du CFJ, son Conseil d’administration et, plus généralement, les personnes impliquées dans la sélection des étudiants du CFJ mesuraient chaque année davantage les limites des épreuves écrites du concours, en particulier des QCM d’actualité et de culture générale. Ces épreuves faisaient l’objet d’un bachotage intensif quelques mois avant le concours et étaient anormalement ratées par les candidats. Pire, elles faisaient encore émerger aux oraux d’admission trop de candidats inadaptés à la pédagogie proposée au CFJ et, sans doute pour certains, à la profession de journaliste. Avec les conséquences désastreuses pour tous d’une mauvaise orientation.

Diversifier les profils

Certes, chaque année, une promotion d’étudiants de talent a pu être réunie à l’issue des épreuves et formée jusqu’à intégrer le marché du travail avec un taux d’insertion proche des 100%. Il reste que les membres des jurys, après avoir dû écarter trop de candidats égarés, repartaient avec le sentiment que d’autres profils, plus en phase avec les ambitions de l’école, n’avaient pu passer le cap des épreuves d’admissibilité, en particulier les fameux QCM. Le CFJ souhaite rassembler dans ses promotions des étudiants aux parcours, aux compétences, aux aspirations les plus variés afin de contribuer à irriguer les rédactions de cette nécessaire diversité.

Les nouvelles épreuves d’admissibilité, que les candidats passeront à domicile, et celles d’admission requièrent encore et toujours une connaissance poussée de l’actualité, une culture générale large, une maîtrise assurée du français et de l’anglais. Elles seront plus exigeantes sur la capacité des candidats à réfléchir (sur l’actualité), à penser le métier auquel ils se destinent et à expliquer les raisons pour lesquelles ils ont opté pour le CFJ pour atteindre leur objectif. La curiosité, l’esprit d’ouverture, la créativité et la rigueur resteront des valeurs cardinales.