CFJ  >   Admission  >  Le règlement du concours

Le règlement du concours

L’attention des candidat.e.s est attirée sur le fait que l’épidémie de coronavirus toujours active en cette période et les mesures sanitaires qui en découlent peuvent avoir une incidence sur les calendriers et modalités des admissions au CFJ. Ces modifications sont adoptées pour préserver la santé de tous, candidat.e.s, évaluateurs et personnel. Elles visent aussi à éviter les déplacements ou les réservations d’hôtels rendus difficiles par la crise.

Ainsi, il a été décidé en application règlement que :

  • Les épreuves d’admission des filières générales et partenaires (HEC, ISIT, ESCP, ENS Ulm) se dérouleraient à distance par visioconférence.
  • Par conséquent, les candidats des filières partenaires HEC, ISIT, ESCP, ENS Ulm complèteraient exceptionnellement la partie « Collecte d’informations et rédaction » du dossier d’admissibilité en vue des oraux (il n’y aura pas de reportage pendant les oraux).  Il en ira de même pour les candidat.e.s à l’apprentissage présenté.e.s par un media.

Règlement du concours extrait du Règlement pédagogique du CFJ (Version 3.1) adopté en 2018, révisé en septembre 2020 avec dépôt auprès du Ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, et au Rectorat. Les révisions ne visaient pas les compétences, connaissances et savoir-être attendus pour intégrer l’école.

1.1. Dispositions générales : le concours

 

L’accès au CFJ s’effectue par la voie d’un concours. Ce dernier se déroule en trois étapes  :

  1.  Le candidat procède au règlement des frais d’inscription et remplit un Dossier administratif d’inscription sur une plateforme informatique accessible via Internet (Cf. Section 1.1.1) ;
  2. Le candidat remplit, toujours en ligne, un questionnaire de présentation retraçant son parcours (Parcours personnel) et est soumis à une série d’épreuves en ligne, l’ensemble est désigné ci-dessous « Dossier d’admissibilité en ligne » (Cf. Section 1.1.2) ;
  3. S’il est jugé admissible après étude du dossier, le candidat présente les Épreuves d’admission (Cf. Section 1.1.3. Les épreuves d’admission).

L’inscription au concours suppose l’acceptation par les candidats du présent règlement. Les dates exactes dont il est question ci-dessous sont fixées par la direction du CFJ et communiquées par toutes voies utiles, notamment via le site internet du CFJ.

Le Centre de Formation des Journalistes encourage les étudiants étrangers, ressortissants européens ou non, à présenter les épreuves de sélection en vue d’intégrer la formation dispensée par l’école. La plupart des dispositions applicables aux ressortissants français le sont aux candidats étrangers. Pour les spécificités, il convient de se reporter au point « 1.2 – Candidats étrangers ».

Quelques candidats sont admissibles d’office aux Épreuves d’admission (mais non dispensés de remplir un Dossier d’admissibilité) à des conditions évoquées au paragraphe « 1.3 – Autres voies d’admission ».

1.1.1. L’inscription aux épreuves d’admissibilité

a. Dépôt de candidature
Le dépôt de candidature s’effectue via le site internet du CFJ (www.cfjparis.com) ou de ses partenaires (Voir Point 3. – Autres voies d’admission), entre le début du mois de décembre de l’année précédant le concours et le courant du mois de mars de l’année du concours. Les dates exactes sont fixées par la direction et communiquées par toutes voies utiles, et notamment le site internet du CFJ ou de ses partenaires.

Pour s’inscrire, le candidat doit disposer d’une adresse e-mail personnelle : cette adresse devra rester valide depuis l’inscription jusqu’en octobre suivant la période de concours. Les candidats ne disposant pas d’un accès à internet doivent se rapprocher de la direction du CFJ pour procéder à leur inscription.

Les candidats doivent reporter sur la partie « état civil » du formulaire d’inscription strictement les mêmes informations que celles figurant sur la pièce d’identité qu’ils présenteront à tout moment des épreuves de sélection. Les candidats s’engagent à tenir impérativement leurs coordonnées à jour pendant toute la période du concours.

Les candidats s’engagent à transmettre les pièces justificatives requises en fonction de leur situation (boursier, bénéficiaire d’un tiers-temps supplémentaire, etc.). Tout dossier incomplet est considéré comme irrecevable. Toute déclaration fausse ou erronée entraîne l’exclusion du candidat des épreuves du concours.

b.     Critère de niveau d’études
Le candidat au concours d’entrée du CFJ doit être titulaire ou en cours d’obtention d’un diplôme, d’un titre, ou de 180 crédits ECTS, toutes disciplines confondues, validant un cycle de trois ans d’études dans l’enseignement supérieur. Les candidats admis en attente d’un résultat d’examen au moment du concours doivent remettre une attestation d’obtention du diplôme, du titre ou des 180 crédits ECTS avant le début de la formation au CFJ.

Aucun critère d’âge n’est retenu.

Afin d’effectuer leur stage obligatoire entre la première et la seconde année dans les meilleures conditions, il est fortement recommandé aux étudiants d’être déjà titulaires du permis de conduire B à la date de la rentrée au CFJ. L’École informe les candidats que la charge de travail rendra difficile l’obtention du permis durant les deux années du cursus. L’absence de permis de conduire pénalise fortement l’insertion professionnelle, la plupart des entreprises exigeant ce document.

c.       Frais d’inscription au concours
Frais d’inscription au concours et accès au dossier
Le règlement des frais d’inscription sur la plateforme du concours donne accès aux Dossier administratif et, une fois celui-ci complété, au Dossier d’admissibilité en ligne (Cf. Section 1.1.2). Une carte bancaire est préconisée pour procéder à la transaction. Les candidats ne disposant pas d’une telle carte se rapprocheront du CFJ afin de convenir d’un autre mode de paiement.

Montant des frais d’inscription au concours
Les droits d’inscription au concours sont fixés par la direction et communiqués par toutes voies utiles, notamment le site internet du CFJ. Les candidats valablement inscrits peuvent renoncer à concourir jusqu’à sept jours après la date fixée pour la clôture du dépôt de candidature (Section 1.1.1. point a). La renonciation doit être formalisée par mail adressé à la direction de l’école à cfj@cfjparis.com ou par courrier, le cachet de La Poste faisant foi. Dans ce cas, seule une somme correspondant à 25 % des frais d’inscription sera retenue au titre des frais administratifs. En dehors de ce cas, les frais d’inscription au concours restent acquis à l’école.

Frais réduits pour les candidats boursiers et de prépas œuvrant pour la diversité
Les candidats boursiers sur critères sociaux bénéficient d’une réduction de 50 % du montant des droits d’inscription au concours. Pour ce faire, ils doivent obligatoirement joindre à leur dossier d’inscription leur justificatif de bourse de l’année scolaire en cours.

Les frais d’inscriptions des candidats inscrits aux classes Prépa La Chance et Égalité des Chances au moment de leur candidature sont intégralement pris en charge, à parts égales, par le CFJ et ces classes préparatoires.

d.        Candidats présentant un handicap
Les locaux du CFJ répondent aux normes ERP d’accès à tout personne présentant un handicap. Les candidats présentant un handicap doivent obligatoirement se mettre en relation avec le CFJ, préalablement à toute inscription, afin de pouvoir bénéficier d’aménagements spécifiques durant les épreuves (tiers temps, équipement spécifique, salle adaptée, assistance, etc Le candidat en situation de handicap et souhaitant bénéficier d’aménagements particuliers doit fournir au CFJ lors de son inscription un certificat médical établi par un médecin désigné par la CDAPH.

e.      Validation de l’inscription
La validation de l’inscription est conditionnée à la validation du Dossier administratif d’inscription, au respect des critères de niveau d’études, à l’envoi des pièces requises et au règlement des frais d’inscription au concours. Il appartient au candidat de vérifier qu’il remplit les conditions d’accès aux formations dispensées par le CFJ et ses partenaires. Ces derniers déclinent toute responsabilité concernant les conséquences sur la candidature, la scolarité ou la diplomation du candidat négligent.

Les pièces du Dossier administratif d’inscription, non soumises à évaluation, peuvent être modifiées en adressant une demande au CFJ : le CV, le permis de conduire, les attestations de niveau d’études, etc.

1.1.2. Dossier d’admissibilité en ligne

a.  Procédure et calendrier

Période de préparation et date de remise du dossier
L’accès au Dossier d’admissibilité en ligne est ouvert dès le règlement effectif des frais d’inscription au concours et l’envoi du Dossier administratif via la plateforme.

Le Dossier se compose de deux volets : Parcours personnel et Épreuves d’admissibilité.  Le candidat dispose du temps qu’il souhaite pour le compléter le dossier, étant entendu cependant que ce dernier devra être retourné au CFJ avant la date butoir fixée au plus tôt 7 jours après la date de clôture des inscriptions (c’est-à-dire la date limite fixée pour le paiement effectif des droits d’inscription au concours).

Le Dossier d’admissibilité en ligne doit être transmis au CFJ en un envoi unique. Aucune modification ne peut y être apportée après sa communication au CFJ.

Dossier incomplet
Le candidat qui ne répond pas à une ou plusieurs questions ou épreuves du Dossier d’admissibilité en ligne n’est pas disqualifié d’office. Cependant, l’absence de réponse à une question ou à une épreuve est réputée être le fruit d’une abstention volontaire de la part du candidat, sanctionnée par une note nulle.

Le CFJ se réserve le droit de demander par mail au candidat un complément d’information concernant la partie « Présentation du parcours », notamment des précisions sur son cursus scolaire, ses expériences en milieux professionnel ou associatif.

Consultation du dossier
Les éléments du Dossier d’admissibilité en ligne, une fois communiqués au CFJ, deviennent la propriété de l’école. Pour consulter leur dossier, les candidats prendront rendez-vous avec le service administratif de l’école après la proclamation des résultats d’admission.

b. Contenu et description du Dossier d’admissibilité
b.1. Parcours personnel
Le candidat est invité à retracer succinctement sur la plateforme du concours son parcours, notamment académique mais aussi toute autre expérience en milieu professionnel ou associatif par exemple.

Il présente tout élément utile indiquant son niveau de connaissance de l’anglais et d’une ou plusieurs autres langues étrangères.

S’il a fait des stages dans un média et / ou a suivi un programme préparatoire aux concours, il en résume le contenu et ce qu’il en a retiré.

Le contenu du Parcours personnel vient étayer les réponses fournies par le candidat dans les Épreuves d’admissibilité en ligne. Le contenu du « Parcours personnel » est donc également pris en compte dans l’évaluation.

b.2. Épreuves d’admissibilité en ligne

=>  Motivation(s) à rejoindre la profession

Le candidat est interrogé sur son souhait de devenir journaliste et de suivre une formation au CFJ pour y parvenir. Il est questionné sur son parcours et sur ses propres habitudes d’information et sur son intérêt pour les évolutions du métier. Le candidat est évalué sur sa conception du métier de journaliste. Il est vérifié que celle-ci correspond aux principes défendus par le CFJ.

=>  Personnalité et prédisposition au métier

Le candidat est testé sur sa capacité à observer ce et ceux qui l’entourent, à faire découvrir et partager ses centres d’intérêt, sur son regard sur lui-même.

=>  Collecte d’informations et rédaction

Le candidat est testé sur sa capacité à collecter des informations, si possible de première main, et à produire une synthèse.

=>  Connaissance de l’actualité et créativité

Le candidat rédige un texte sur un thème imposé qui, sans être journalistique, est ancré dans la réalité tout en mettant en évidence l’imaginaire du candidat. Ce dernier est évalué sur sa capacité à imaginer des solutions pour concilier les différentes contraintes exposées précédemment.

=>  Style et maîtrise du français

L’exercice de rédaction appelé par chacune des quatre épreuves donne lieu à une évaluation globale. Les critères retenus sont la maîtrise de la langue (vocabulaire et grammaire), la qualité du style et le sens de la narration.

c. Évaluation du Dossier d’admissibilité en ligne
L’ensemble du Dossier d’admissibilité en ligne est noté sur 100 points maximum de la manière suivante :

  • Dossier d’admissibilité en ligne (Note maximale)
  • Motivation(s) à rejoindre la profession (30)
  • Personnalité et prédisposition au métier (30)
  • Collecte d’informations et rédaction (10)
  • Connaissance de l’actualité et créativité (20)
  • Style et maîtrise du français (10)
    Total (100)

d. Établissement de la liste des admissibles et proclamation des résultats d’admissibilité
Les candidats sont informés de leur admissibilité ou de leur non-admissibilité, ainsi que du seuil d’admissibilité, dans les 48 heures ouvrables après la réunion du jury d’admissibilité.

Les candidats non-admissibles reçoivent communication de leurs notes dans les six mois au plus tard suivant la date du jury d’admissibilité.

Le jury est souverain et sa décision n’est pas susceptible d’appel. Aucun commentaire, aucune explication concernant les raisons d’une admissibilité ou d’un refus d’admissibilité ne pourront être sollicités auprès du jury ou d’un de ses membres, de la direction du CFJ ou d’un correcteur.

1.1.3. Épreuves d’admission

a. Calendrier
Les épreuves d’admission se déroulent, sur deux journées complètes consécutives, au plus tôt 7 jours après la transmission des résultats d’admissibilité.

Les candidats doivent se présenter impérativement aux jours et heures indiqués sur leur convocation au CFJ, 210 rue du Faubourg Saint-Antoine à Paris (12e), munis de leur convocation imprimée et d’une pièce d’identité valide (carte d’identité, passeport ou permis de conduire).

Les candidats en situation de handicap et bénéficiant d’aménagements particuliers présentent les épreuves dans les mêmes lieux. Les locaux du CFJ répondent aux normes ERP d’accès à tout personne présentant un handicap moteur.

b. Description des épreuves d’admission

=> Enquête Reportage (écrit)

Cette épreuve se déroule en trois temps :

1.      La préparation. Le candidat est convoqué à 8 heures dans les locaux du CFJ et tire au sort le sujet de son enquête-reportage. Il dispose alors de 20 minutes pour remplir une fiche « Pistes d’enquête » de manière succincte avec ses idées : angles, sources, premier lieu de reportage, etc. S’il le souhaite, le candidat peut ensuite avoir un accès à internet via les ordinateurs du CFJ.

2.      La collecte de l’information. Le candidat doit quitter le CFJ au plus tard à 9 heures pour mener son enquête. Il doit impérativement effectuer son enquête seul, par ses propres moyens. La réussite à cette épreuve impose un travail de recherche de l’information, incluant des rencontres avec des interlocuteurs bien choisis. La dimension « reportage » implique que l’on rapporte non seulement des faits, des chiffres, mais aussi des choses vues et entendues.

3.      La rédaction de l’enquête a lieu au CFJ entre 17 et 19 heures, le soir même. Les candidats composent un article de 3 000 signes maximum, hors titraille mais espaces inclus, sur un ordinateur mis à leur disposition par le CFJ. L’accès à internet n’est pas autorisé. La copie, imprimée en trois exemplaires à l’aide de l’imprimante de l’école, est remise en main propre au surveillant de l’épreuve avant de quitter la salle. Le candidat n’est pas autorisé à emporter une copie de sa production.

=> Enquête Reportage (oral)

Au lendemain de l’épreuve écrite d’Enquête Reportage, le candidat expose et justifie sa démarche et ses choix devant un jury de professionnels des médias.

Cette épreuve se déroule à l’oral, devant un jury de professionnels, et ne nécessite pas de préparation. Sa durée est de 15 minutes.

=>  Maîtrise du français et analyse de textes (écrit)

Un ou plusieurs textes ou extraits de textes sont remis au candidat qui devra se montrer capable de:

–        démontrer ses connaissances générales en grammaire, vocabulaire et orthographe en détectant des erreurs ou en répondant à des questions sur des passages précis ;

–        les analyser sur le fond et de les commenter, et notamment d’identifier le message principal, l’auteur et ses motivations, la cible, le contexte, etc

Cette épreuve se déroule à l’écrit. Sa durée est de 50 minutes.

=>  Actualité, culture générale et anglais (oral avec préparation écrite)

Le candidat est amené à résumer devant un jury les enjeux d’un sujet d’actualité.

1.      Préparation : Un sujet est tiré au sort par le candidat qui dispose de 10 minutes de préparation.  Le candidat a accès au web pour effectuer des recherches en utilisant exclusivement le matériel de l’école. Il ne peut contacter aucun tiers d’aucune manière. Le candidat ne peut procéder à aucune impression de documents. Il dispose de feuilles vierges fournies par l’école pour prendre des notes à la main.

2.      Présentation : Le candidat expose en 5 minutes au jury les grands enjeux du sujet d’actualité tiré au sort. Une fois sa présentation réalisée, le candidat est soumis à des questions d’approfondissement pendant 7 minutes. Ces questions ont trait aussi bien aux développements récents du sujet qu’aux connaissances de culture générale auxquelles le sujet fait référence.

3.      Questions en rafale : Le jury interroge pendant 8 minutes le candidat sur d’autres sujets de l’actualité, indifféremment en français et en anglais. Le candidat doit se montrer apte à y répondre dans la langue de son interlocuteur.

=>  Entretien de motivation et culture des médias (oral)

Tous les candidats ont un entretien approfondi avec un jury composé de responsables de l’école et de journalistes professionnels. Cet entretien vise à apprécier le degré de motivation des candidats, leur état de préparation et leurs aptitudes à appréhender le métier de journaliste : ceci dans le souci d’éviter toute erreur d’orientation.

Cette épreuve orale et ne nécessitant pas de préparation se déroule devant un jury de professionnels pendant 20 minutes environ.

c.  Évaluation des épreuves
Pour obtenir une note finale maximale de 100 points, les épreuves d’admission sont notées de la manière suivante :

  • Épreuves d’admission (Note maximale – Durée)
  • Enquête reportage – écrit  (10 pts – 1 jour)
  • Enquête reportage – oral (20 pts – 15 minutes)
  • Maîtrise du français et analyse de textes – écrit (10 pts – 50 minutes)
  • Actualité, culture générale et anglais – oral (30 pts – 30 minutes)
  • Entretien de motivation et culture des médias – oral (30 pts – 20 minutes)
    Total 100 pts

1.1.4. Épreuves d’admission à distance (circonstances exceptionnelles)

a. Conditions et modalités
En cas de circonstances extérieures exceptionnelles, la direction du CFJ peut décider d’organiser les épreuves d’admission à distance pour l’ensemble des candidats ou pour une catégorie de candidats déterminée. C’est le cas notamment lorsque tout ou partie des candidats sont dans l’impossibilité de se rendre dans les locaux prévus pour les épreuves ou ne pourraient le faire qu’au prix de grandes difficultés (confinement, catastrophe naturelle, etc.).

Le CFJ utilise un outil de visio-conférence, gratuit pour les candidats, utilisable depuis un ordinateur ou un smartphone.  Les candidats admissibles peuvent demander à tester le bon fonctionnement de cet outil auprès de l’école dans les sept jours précédant la date de leur oral d’admission. Les modalités et contacts utiles pour le test seront indiqués dans la convocation aux oraux.

b. Description des épreuves
Les épreuves d’admission sont modifiées dans leurs modalités mais pas dans leur philosophie. Elles testent les mêmes compétences et connaissances que les épreuves en présentiel sans appeler une préparation spécifique. Les épreuves d’admission à distance sont réputées d’égale difficulté avec les épreuves d’admission en présentiel.

L’entretien avec le jury composé de membres de l’école et/ou de journalistes se déroule en quatre temps pendant 60 minutes environ :

==> Entretien de motivation et culture des médias

Cet entretien vise à apprécier le degré de motivation des candidats, leur état de préparation et leurs aptitudes à appréhender le métier de journaliste : ceci dans le souci d’éviter toute erreur d’orientation. Il repose en partie sur le contenu du dossier d’admissibilité.

==>  Réflexes journalistiques et prédisposition au métier

Le jury vérifie la démarche et les réflexes journalistiques des candidats. Il peut pour ce faire se fonder sur le dossier d’admissibilité et en particulier l’épreuve de collecte ou sur un exercice de collecte d’information ad hoc.

==> Maîtrise du français

Une ou plusieurs questions sont posées aux candidats qui devront se montrer capable de démontrer leurs connaissances générales en grammaire, vocabulaire et orthographe.

==>  Actualité, culture générale et anglais

Les candidats sont amenés à répondre à des questions sur l’actualité. Ces questions ont trait aussi bien aux développements récents du sujet qu’aux connaissances de culture générale auxquelles le sujet fait référence. Une partie de l’entretien a lieu en anglais.

c. Évaluation des épreuves
Pour obtenir une note finale maximale de 100 points, les épreuves d’admission sont les suivantes :

Épreuves d’admission (Note maximale – Durée)
Réflexes journalistiques et prédisposition au métier (30 pts – 15 minutes)
Maîtrise du français (10 pts – 5 minutes)
Actualité, culture générale et anglais (30 pts – 20 minutes)
Entretien de motivation et culture des médias (30 pts – 20 minutes)
Total : 100 pts

1.1.5. Retards, fraudes, modification des épreuves

a.        Contrôle d’identité (épreuves d’admission)
Les candidats devront obligatoirement présenter au début de chaque journée d’épreuve d’admission leur convocation ainsi qu’une pièce d’identité valide (uniquement carte d’identité, passeport, permis de conduire ; aucune autre pièce ne sera acceptée).

b.      Retards (épreuves d’admission)
Aucun retard n’est accepté de la part du candidat pour les épreuves orales, à l’exception de celles précédées d’un temps de préparation. Dans ce dernier cas, le retard ne peut excéder la durée de préparation, sachant que cette dernière ne sera pas allongée pour compenser le retard.

Concernant l’épreuve écrite d’Enquête – Reportage et l’épreuve de Maîtrise du français et analyse de textes, les candidats ne seront pas acceptés en salle au-delà d’un retard de 30 minutes après le début de l’épreuve ou de la période de rédaction, sachant qu’ils ne bénéficieront pas de temps complémentaire de préparation ou de rédaction.

Tout candidat se présentant en retard ou le cas échéant au-delà des délais autorisés se verra attribuer la note zéro pour l’épreuve en cours, mais ne sera pas disqualifié pour le reste des épreuves d’admission. La direction des études autorise un candidat retardataire à présenter les épreuves lorsque la cause du retard était absolument imprévisible et justifiée dans le courant de la journée du retard (justificatif d’une société de transport en commun, avis médical, etc). Le candidat peut être reconvoqué, après examen de la situation par la direction du CFJ, à une date ultérieure comprise dans la période fixée pour les épreuves d’admission. En s’inscrivant au concours, le candidat renonce à contester la décision de la direction par quelque moyen que ce soit.

c.      Absence à une épreuve d’admission
L’absence ou l’abandon à une épreuve n’empêche pas de présenter les autres épreuves. La direction du CFJ autorise un candidat absent à présenter les épreuves lorsque la cause de l’absence était un cas de force majeure et à la condition que le candidat puisse présenter la ou les épreuves pour laquelle ou lesquelles il était défaillant avant la clôture de la période des épreuves d’admission. La décision de la direction n’est pas contestable.

La maladie constitue le motif le plus fréquent d’absence pour force majeure (le candidat devra alors fournir un certificat médical). Un empêchement matériel insurmontable, un événement tragique touchant le candidat (par exemple : le décès d’un parent proche), peuvent être considérés comme des cas de force majeure. En revanche, les difficultés de transports ne sont pas de nature à constituer un empêchement majeur, pas plus que la coïncidence des dates de deux examens ou d’autres engagements pris par le candidat.

d.      Modification des épreuves et des horaires
Le CFJ peut être amené à annuler une ou plusieurs épreuves, à modifier le déroulement des épreuves (calendrier, répartition, report) en cas de force majeure. En l’espèce, cela ne remet pas en cause le reste du concours et ne peut être invoqué comme un élément d’annulation par le candidat.

e.      Fraude et motifs d’exclusion du concours
Toute fraude ou tentative de fraude peut entraîner des sanctions allant jusqu’à l’exclusion définitive du concours. Les cas suivants constituent un motif d’exclusion du concours :

·        la substitution d’identité lors du déroulement des épreuves ;

·        tout faux et usage de faux d’un document, notamment ceux délivrés par l’administration (falsification de relevé de notes ou de diplôme, falsification de pièce d’identité…) ;

·        les vol et recel de documents liés à l’organisation du concours (exemple : sujets d’examens) .

·        la diffusion et la communication de documents confidentiels (exemple : sujets d’examens) ;

·        l’utilisation de documents personnels non expressément autorisés, sur quelque support que ce soit ;

·        la communication avec des tiers, qu’ils soient extérieurs ou candidats, par quelque moyen que ce soit ;

·        l’utilisation d’informations ou de documents non expressément autorisés lors des épreuves, quel que soit le moyen utilisé pour y accéder ;

·        la présence d’un téléphone portable ou de tout autre objet connecté à portée de vue et de main d’un candidat lors d’une épreuve où elle n’est pas explicitement prévue ou autorisée ;

·        le plagiat et toutes les atteintes à la propriété intellectuelle;

·        le fait de recopier tout ou partie de la production d’un autre candidat au concours.

Par dérogation aux dispositions ci-dessus :

·        l’accès à internet via les ordinateurs du CFJ est autorisé pendant la préparation de l’épreuve écrite d’Enquête Reportage ainsi que pendant la préparation de l’épreuve orale d’Actualité, culture générale et anglais, à des fins de recherche et à l’exclusion de tout moyen de communication avec des tiers (messagerie email ou instantanée, téléphonie IP, etc)

·        par définition, la communication avec des tiers, l’utilisation des moyens de communication ou d’accès à internet sont autorisées pendant la période de collecte d’information de l’épreuve écrite d’ Enquête Reportage.

1.2. Candidats étrangers (hors UE)

 

Le Centre de Formation des Journalistes encourage les étudiants étrangers, ressortissants européens ou non, à présenter les épreuves de sélection en vue d’intégrer la formation en journalisme dispensée par l’école. Il invite également les candidats potentiels à s’informer des autres possibilités d’accès à tout ou partie des enseignements du CFJ, dans le cadre des échanges internationaux entre écoles (Erasmus, etc.) ou de cursus spécifiques.

1.2.1.    Dépôt de candidature

a. Inscription et frais de concours
Concernant les modalités pratiques de l’inscription, les frais liés à cette dernière, les dispositions relatives au handicap, il convient de se reporter aux règles du point 1.1 du présent règlement. Il n’est pas accordé de réduction des frais d’inscription au concours aux étudiants étrangers non européens.

b.  Critères de diplôme, de maîtrise du français et visas
Le candidat au concours d’entrée du CFJ doit répondre aux critères suivants :

§   être titulaire d’un diplôme ou titre d’État ou reconnu par l’État, toutes disciplines confondues, validant au minimum trois ans d’études dans l’enseignement supérieur (180 crédits ECTS) ; ou être en cours d’obtention d’un tel diplôme ou titre. Les candidats admis en attente d’un résultat d’examen au moment du concours doivent remettre une attestation d’obtention du diplôme ou du titre avant le début de la formation au CFJ ;

§   maîtriser le français à l’oral et à l’écrit, l’ensemble des enseignements du CFJ étant dispensé en français. Les candidats étrangers devront justifier d’une connaissance du français en produisant un certificat de niveau C1 en FLE (Français Langue Étrangère). Sont dispensés de cette dernière obligation les candidats de pays dont le français est l’une des langues officielles et pouvant attester avoir suivi tout ou partie de leur scolarité en français.

Aucun critère d’âge n’est retenu.

Afin d’effectuer leur stage obligatoire entre la première et la seconde année dans les meilleures conditions, il est fortement recommandé aux étudiants d’être déjà titulaires du permis de conduire B ou d’un permis international reconnu en France à la date de la rentrée au CFJ. L’École informe les candidats que la charge de travail rendra difficile l’obtention du permis durant les deux années du cursus. L’absence de permis de conduire pénalise fortement l’insertion professionnelle, la plupart des entreprises exigeant ce document.

Le dossier doit être rédigé en français. Toutes les pièces justificatives produites doivent être rédigées en français ou en anglais. Les documents traduits doivent être certifiés conformes par l’État d’origine. Le délai prévu pour la validation ou, le cas échéant, le rejet du dossier du candidat est porté à 20 jours ouvrables, étant entendu que le candidat peut être amené à fournir des précisions ou justificatifs supplémentaires au cours de l’évaluation de sa candidature. Dans tous les cas, l’inscription est conditionnée à l’acceptation expresse du dossier par la direction du CFJ. La décision du CFJ est sans appel.

1.2.2.    Dossier d’admissibilité en ligne

Les procédure, calendrier, contenu et évaluation des épreuves d’admissibilité en ligne sont identiques à ceux indiqués au point 1.1 du présent Règlement pédagogique.

1.2.3.    Épreuves d’admission

Les calendrier, contenu et évaluation des épreuves d’admission sont identiques à ceux indiqués au point 1.1 du présent Règlement pédagogique. Il est à noter que la participation au concours implique le déplacement du candidat à Paris, sur deux journées complètes consécutives, au plus tôt 7 jours après la transmission des résultats d’admissibilité. Il n’existe pas de procédure de vidéoconférence.

1.2.4.    Mise en garde

Il revient au candidat de vérifier qu’il dispose ou disposera le moment voulu de toutes les autorisations légales et règlementaires dans son pays d’origine ainsi qu’en France pour s’installer sur le territoire français pendant deux années aux fins d’y suivre sa formation et d’y réaliser des stages en milieu professionnel. Le CFJ n’effectue aucune démarche pour les candidats.

Il en va de même pour la capacité du candidat à prendre en charge les frais de séjour et de scolarité. Les droits de scolarité sont identiques pour les ressortissants français et les ressortissants d’un État membre de l’Union européenne. Les étudiants étrangers non ressortissants d’un État membre de l’Union européenne, même bénéficiaires d’une bourse sur critères sociaux, ne sont éligibles à aucune réduction des droits de scolarité.

Il est à noter que les frais d’inscriptions au concours et, le cas échéant, les droits de scolarité versés par un candidat ne seront pas remboursés, en dehors des cas expressément visés dans la partie 1.1 du présent règlement.

Attention, ni l’acceptation de l’inscription au concours ni la réception du dossier d’admissibilité ni une convocation éventuelle aux épreuves d’admission ne sont synonymes d’admission. La décision d’admission sera communiquée à l’issue de la procédure d’admission.

1.2.5.    Formation préalable (non applicable en 2021)

Les étudiants internationaux suivent les mêmes enseignements et obtiennent le même diplôme que les étudiants français à l’issue de leur formation. Afin de leur permettre d’évoluer dans les meilleures conditions avec les étudiants français, les candidats étrangers admis doivent suivre un cycle de formation préalable de 10 jours avant la rentrée de première année. Cette formation préalable est obligatoire et comprise dans les droits de scolarité pour les ressortissants d’un État non-membre de l’Union Européenne, elle est recommandée et payante pour les étudiants européens. Les tarifs sont communiqués annuellement par toutes voies utiles et notamment sur le site du CFJ.

La formation préalable a trois objectifs :

o   Découvrir les institutions et le monde socio-économique français ;

o   Se familiariser avec le mode de vie et la culture français ;

o   Pratiquer la langue française dans un environnement professionnel.

1.3. Autres voies d’admission

 

1.3.1. Candidats admissibles d’office aux épreuves d’admission

a. Bénéficiaires
En vertu des conventions en vigueur entre le CFJ et leur établissement d’origine, les candidats désignés ci-dessous sont admissibles d’office aux épreuves d’admission du CFJ :

–       tout élève de l’ENS – Ulm titulaire d’un M2 et issu de l’un des 15 départements (Lettres ou Sciences) de l’École ;
–       tout élève de l’ESCP Europe inscrit en première année du « Master in Management (MIM) » Grande École [1];
–       tout élève de HEC Paris inscrit en première année de Master 2 [1];
–       tout élève de l’ISIT inscrit en première année de Master [1];
–       tout élève inscrit en 3e année du 1er cycle de Sciences Po Lyon (voir ci-dessous point 1.3.2) [1];
–       tout élève inscrit en 3e année du cursus W au moment du concours et pouvant justifier de la validation de la majeure « Journalisme – Documentaire – Fiction », avec une moyenne minimum fixée annuellement par la direction pédagogique de l’Ecole W et celle du CFJ[1];
Il en va de même pour les candidats à l’apprentissage présentés par un média s’engageant à signer un contrat d’apprentissage pour la durée de la formation.

Le nombre maximum de candidats admis est fixé à 5 étudiants de HEC, 5 étudiants de l’ISIT, 5 normaliens et 5 étudiants de l’ESCP EUROPE.

 b. Dossier et droits d’inscription
Les candidats issus des établissements partenaires doivent se rapprocher de la direction des études de leur école afin de connaître les modalités et le calendrier de dépôt de candidature. Les candidats à l’apprentissage et le média les parrainant se rapprochent quant à eux de la direction du CFJ.

Toute candidature est accompagnée de la remise d’un dossier reprenant les parties « Parcours personnel », « Motivation(s) à rejoindre la profession » et « Personnalité et prédisposition au métier » (voir Point 1.1.2 b.2 ci-dessus) et engage le candidat à présenter les épreuves d’admission du concours du CFJ selon les modalités décrites dans la convention liant son école au CFJ. Les candidats issus de l’École W complètent également les parties « Collecte d’informations et rédaction » et « Connaissance de l’actualité et créativité » (voir Point 1.1.2 b.2 ci-dessus).

L’inscription au concours est gratuite pour les candidats issus des établissements partenaires, à l’exception des candidats diplômés de l’école W qui s’acquittent personnellement des droits d’inscription en vigueur.

c. Épreuves d’admission
Les candidats issus des établissements partenaires ainsi que les candidats à l’apprentissage parrainés par un média présentent les épreuves d’admission telles que décrites au point 1.1.3, ci-dessus. Les candidats de l’ENS sont dispensés de l’épreuve de « Maîtrise du français et analyse de texte ». Les candidats admissibles dans le cadre de l’accord avec Sciences Po Lyon sont particulièrement testés sur leur connaissance des institutions françaises, européennes et internationales ainsi qu’en matière d’économie dans le cadre d’épreuves communes avec l’IEP (voir ci-dessous 1.3.2).

Les candidats admis à l’issue des épreuves de sélection s’acquittent – personnellement ou via leur école selon les conventions – des frais d’inscription au CFJ pour l’année en cours.

Le diplôme délivré par le CFJ à l’issue de leur formation est reconnu par le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation au niveau Bac+5. Le cursus proposé par le CFJ aux élèves issus de l’ENS, d’ESCP Europe, de HEC et de l’ISIT n’est pas à ce jour reconnu par la CPNEJ.

[1] Les candidats admis à l’issue des épreuves d’admission ne le sont que sous réserve de valider l’année en cours dans leur établissement d’origine.

1.3.2. Candidats au parcours Data et Enquête (Double diplôme CFJ – Sciences Po Lyon)

a.        Nature du partenariat
Le CFJ et l’Institut d’études politiques de Lyon (ci-après « Sciences Po Lyon ») ont mis sur pied un cursus spécifique de formation au Journalisme en Data et Enquête (JDE). Ce cursus en deux ans permet d’obtenir un diplôme de chacun des établissements étant entendu, pour ce faire, que les candidats doivent être admis dans chacun des deux établissements et doivent obtenir les crédits alloués à chacun des deux cursus, celui du CFJ (1re et 2de année) et celui de Sciences Po Lyon (4e et 5e année). Le cursus proposé par le CFJ à ces étudiants n’est pas à ce jour reconnu par la CPNEJ.

b.      Dépôt de candidature au parcours Data et Enquête
Les candidats issus du 1er cycle de Sciences Po Lyon présentent leur candidature au parcours Journalisme en Data et Enquête dans le cadre de la procédure prévue en mars de leur troisième année, au cours de leur mobilité. Ils adressent leur candidature à la direction de Sciences Po Lyon dans les délais et modalités prévus par cet établissement.

Les candidats externes, souhaitant intégrer Sciences Po Lyon et le CFJ dans le cadre du parcours Journalisme en Data et Enquête, adressent impérativement leur candidature à Sciences Po Lyon, les modalités et calendrier étant précisés chaque année sur le site de l’établissement. Leur inscription au concours auprès de l’IEP vaudra inscription au concours du CFJ. L’attention des candidats est attirée sur le fait qu’ils doivent réunir les conditions d’inscription pour l’un et l’autre des établissements.

Les candidats au cursus Journalisme en Data et Enquête sont dispensés de frais d’inscription aux épreuves de sélection.

Les autres modalités d’inscription aux épreuves de sélection, notamment concernant le handicap, sont identiques à celles prévues dans le cadre du concours général.

c.      Épreuves d’admissibilité et d’admission
Afin de faciliter les démarches pour les candidats, les épreuves d’admissibilité et d’admission propres à chacun des deux établissements ont été regroupées. La sélection s’opère entre janvier et fin juin de l’année du début de la scolarité (août-septembre).

Les candidats issus du 1er cycle de Sciences Po Lyon sont inscrits d’office sur la liste des candidats admissibles aux épreuves d’admission à la condition d’avoir rendu un dossier d’admissibilité. Les étudiants intégrant Sciences Po Lyon par le concours d’entrée en 4e année doivent présenter et réussir les épreuves d’admissibilité pour être inscrits sur la liste des admissibles aux épreuves d’admission.

En plus des compétences et qualités attendues d’un candidat au concours général, les épreuves d’admissibilité et d’admission testent en particulier le candidat sur ses connaissances des institutions françaises, européennes et internationales ainsi qu’en matière d’économie.

Les règles les plus sévères en vigueur dans l’un ou l’autre des établissements sont d’application en cas de retards, fraudes, absences aux épreuves.

1.4. Jurys d’admissibilité et d’admission

 

1.4.1.    Composition du jury

La liste des membres des jurys d’admissibilité et d’admission statuant sur les candidats admissibles, puis admis, est soumise à l’approbation du Rectorat de Paris et fait l’objet d’un arrêté de composition de jury.

Le président et le vice-président des jurys sont élus pour 5 ans maximum. Le Président appartient obligatoirement à un corps d’enseignants-chercheurs. Le vice-président supplée le président en cas d’empêchement.

Les membres de la direction et de la direction pédagogique du CFJ figurent de droit parmi les membres des jurys.

Un représentant du Recteur participe aux jurys avec voix consultative et en valide la conformité.

1.4.2.    Liste principale et nombre de candidats admis

Le nombre de candidats admis à l’issue du concours est publié chaque année au Bulletin officiel.

Le jury d’admission établit la liste principale des admis sur base de la note globale obtenue par chacun d’entre eux à l’issue des épreuves d’admission. Sont retenus les candidats ayant obtenu les meilleures notes, étant entendu qu’il ne peut y avoir d’ex-aequo. Le jury d’admission rend publique la liste principale en indiquant le rang et la note du dernier admis.

Le jury d’admission établit une liste complémentaire de candidats susceptibles d’être intégrés à la faveur d’éventuels désistements.

Les décisions du jury ne sont pas susceptibles de recours.

1.4.3.    Communication des résultats d’admission et inscription au CFJ

a.        Communication des résultats d’admission

Les candidats intégrés au CFJ sont avertis au plus tard au cours du mois de juillet suivant les épreuves d’admission.  En accord avec la Conférence des écoles de journalisme (CEJ), une date limite de proclamation des résultats et de confirmation d’inscription des étudiants est fixée pour toutes les écoles reconnues, généralement la première semaine de juillet.

Les candidats non intégrés reçoivent le relevé de l’ensemble de leurs notes (admissibilité et admission) dans les six mois après proclamation des résultats. Les candidats inscrits sur la liste complémentaire ne reçoivent communication de leurs notes qu’en cas de non-intégration.

Pour les candidats ne possédant pas le niveau de formation requis au moment de leur inscription au concours (voir ci-dessous), l’intégration est prononcée sous réserve de la présentation d’un document attestant de ce niveau de formation au plus tard le jour de l’inscription au CFJ. Dans l’hypothèse où le candidat ne peut produire ce document, l’intégration lui est refusée.

b.      Inscription au CFJ et droits de scolarité

L’inscription au CFJ doit avoir lieu avant la date de la rentrée scolaire. Elle implique le règlement d’au moins un tiers des droits de scolarité annuel, la présentation des documents administratifs indiqués lors de la communication des résultats d’admission (notamment une attestation d’assurance Responsabilité civile – RC) ainsi que la lettre d’engagement contenue dans le Règlement d’ordre intérieur dûment signée par l’étudiant.

Les droits de scolarité sont fixés par la direction du CFJ et approuvés par le Conseil d’administration du CFJ. Sauf mention explicite avant le début des inscriptions au concours, les droits ne varient pas entre la première et la seconde année de formation pour une promotion donnée. Le montant de ces droits est communiqué par toutes voies utiles et notamment sur le site internet du CFJ.

Les étudiants ressortissants d’un État membre de l’Union européenne bénéficient d’un tarif identique aux étudiants français mais sont invités à suivre une formation préparatoire délivrée par le CFJ. Les étudiants non ressortissants d’un État membre de l’Union européenne sont soumis à des droits de scolarité spécifiques et ne bénéficient pas de la réduction liée à un statut de boursier sur critères sociaux. Ils sont tenus de suivre une formation préparatoire délivrée par la CFJ, couvertes par les frais de scolarité.

1.5. Conseils aux candidats

 

1.5.1.    Bien préparer les épreuves

a.      Motivation et projet professionnel : La première condition de réussite est l’envie de devenir journaliste. Sans que cela soit une condition d’admission, le fait pour le candidat d’avoir effectué une ou plusieurs missions dans un média, ne serait-ce qu’en observateur est appréciable. L’expérience démontre qu’il s’agit là d’un atout important pour devenir journaliste. Avec les réseaux sociaux, entrer en contact avec un journaliste professionnel pour l’interroger sur son métier ou lui demander de l’aide pour ouvrir les portes de sa rédaction est à portée du candidat motivé. Le CFJ accorde aussi une grande attention aux autres expériences professionnelles ou en milieu associatif mettant en œuvre sa curiosité, son ouverture et son inclinaison à compréhension du monde qui l’entoure.

b.      Préparation du concours : Le candidat observera de près la vie des médias dans leur diversité. Une préparation sérieuse aux épreuves implique : de suivre attentivement les programmes d’information à la radio et à la télévision ; de lire chaque jour des quotidiens ou leurs sites web, en prenant soin de diversifier ces lectures ; de consulter régulièrement les synthèses qu’offrent les hebdomadaires. Le candidat aura le souci permanent d’apprendre, donc de savoir, mais surtout de comprendre.

c.       Lors des épreuves : le candidat s’efforcera de rédiger en des termes accessibles, courts et concrets. Il sera précis et bannira les formules alambiquées, les stéréotypes, les termes inutiles. À l’écrit comme à l’oral, il lui sera demandé d’être lui-même ; la sincérité, la vérité, la réalité de sa motivation, le naturel seront ses meilleurs atouts.

d.      Qualités souhaitées : Les compétences et qualités à cultiver pour intégrer le CFJ sont à titre d’exemple :

–      Solide culture générale

–      Connaissance de l’actualité

–      Curiosité et ouverture aux autres

–      Persévérance et débrouillardise

–      Aptitude à la synthèse et à la vulgarisation

–      Connaissance des médias écrits et audiovisuels

–      Parfaite maîtrise du français

–      Bonne pratique de l’anglais

1.5.2.    Site internet et réseaux sociaux du CFJ

Les candidats trouveront sur le site et les pages des réseaux sociaux du CFJ des conseils et des informations sur le concours, sa préparation ainsi que les différentes voies d’admission et de scolarité.

L’adresse du site est www.cfjparis.com

Le CFJ possède notamment des pages Facebook @CFJ.paris et LinkedIn (www.linkedin.com/school/centre-de-formation-des-journalistes) ainsi que des comptes Twitter @cfjparis, Instagram @cfj_paris.